Un nouveau compte de projet pour l'ASBL Houa Nam Bak

Houa Nam Bak a 4 ans !

La première phase du programme santé de Houa Nam Bak est terminée !

dispensaire_houa_nam_bak apres renovation du toit

 
La Commune de Houa Nam Bak, est située dans les montagnes au Nord du Laos à 30 km de la petite ville d'Oudomxay (20.000 hab.). Ces villages, situés tous les trois dans un rayon d'approximativement 6 km, sont accessibles par une unique piste qui devient impraticable durant la saison des pluies, renforçant l'isolement de la commune durant cette saison.

cartelaos.jpg

 

La commune de Houa Nam Bak compte 3254 habitants, soient :

  • 1768 habitants à Houa Nam Bak
  • 590 habitants à Sene Sou Vanh
  • 896 habitants à Sene Lat

 

75% des habitants sont de l’ethnie Khmu, 25% de l’ethnie Hmong.

img_2676.jpg

 

Secteur de l'éducation

Les trois villages possèdent une école. L’école de Houa Nam Bak offre la totalité du cycle primaire et les 4 premières années du cycle secondaire, l’école de Sene Lat la totalité du cycle primaire et l’école de Sene Sou Vanh les deux premières années du cycle primaire.

 

Ecole de Houa Nam Bak

 

L'école du village de Houa Nam Bak est la plus importante des trois écoles de la commune. Elle offre la totalité du cycle primaire (P1 à P5) ainsi que les 4 premières années du cycle secondaire (M1 à M4). Cette école est parrainnée par l'ASBL Houa Nam Bak depuis avril 2009 (et depuis janvier 2008 à titre privé) en partenariat avec l'association française "Compter sur Demain". Le parrainage de l'école a notament permis l'engagement ferme de professeurs supplémentaires avec pour conséquence une amélioration de l'enseignement et l'ouverture de classes supplémentaires. La totalité du cycle secondaire devrait être dispensée au sein de l'école dans les prochaines années. Le parrainage a également permis d'acheter diverses fournitures et d'améliorer l'infrastructure et de mettre en place une pisciculture au sein de l'école.

 

dsc_5925.jpg

 

En l'absence de financement extérieur, l’école tourne avec un budget de fonctionnement de 1 000 000 kips par an, soit 80 €, financés équitablement par l’état et par le village.Ce budget est majoritairement (3/4) dédié à l’entretien des locaux.

 

L’enseignement primaire compte 399 élèves, dont 191 filles. Dans le secondaire, la proportion de fille retombe à 44 filles pour 117 élèves. Les filles sont retirées de l’enseignement primaire assez tôt pour s’occuper des autres enfants de la famille ou pour aider aux tâches ménagères telles que la collecte du bois ou de l'eau. La construction d’une école gardienne ou la mise en place d'horaires adaptés pour les filles consituent des facteurs qui permettraient de limiter ce phénomène.

Les élèves viennent majoritairement de la commune de Houa Nam Bak mais également d'autres villages (jussqu'à 9 km).

 

En plus du cursus classique, les élèves cultivent les légumes pour l’école avec l’aide des professeurs. Ceux-ci réalisent également différents ateliers de travaux manuels ainsi que des leçons sur leurs ancêtres.

Des dortoirs ont été construits par l'association "Compter sur Demain" en Avril 2009 (et en partie financé par les fondateurs de l'ASBL Houa Nam Bak) afin de permettre aux enfants venant des villages lointains (ou du village de Houa Nam Bak lorsque les parents sont absents comme pendant les périodes de récolte du riz) de dormir dans de bonnes conditions à Houa Nam Bak.

 

Ecole de Sene Lat

Ban Sene Lat est situé un peu plus loin de Houa Nam Bak que Ban Sene Sou Vanh. Ce village est issu du rassemblement d’un village Hmong et d’un village Khmu. Il est surplombé par une école primaire dont les bâtiments ont été construits en dur. L’école compte 165 élèves de P1 à P5. Le toit de cette école a été arraché peu avant Pi Mai, en avril dernier, forçant les élèves et les professeurs à travailler dans des conditions difficiles.

pic_1383.jpg


Nous recherchons activement un peu plus de 3000 € afin de reconstruire cet établisssement.

 

 

Ecole de Sene Sou Vanh

Ban Sene Sou Vanh est situé à 4-5 km de Houa Nam Bak. C’est un village majoritairement Hmong. Une partie de la communauté du village vivrait encore à 3 heures de marche et serait disposé à venir s’installer dans le village si des projets étaient mis en place dans celui-ci. Une petite école, construite par les habitants, est présente dans le village. Elle reprend les classes P1 et P2.

pic_1359.jpg

 

 

Cette petite école est très importante pour la communauté car elle permet aux parents de ne pas envoyer leurs jeunes enfants à l'école de Houa Nam Bak. Village majoritairement Hmongh, la formation d'une professeur de cette ethnie est envisagée afin d'aider les élèves ne parlant pas encore très bien le lao, la langue officielle de l'enseignement.

Secteur Santé

Le village de Houa Nam Bak possède un dispensaire2 au sein duquel travaillent 2 infirmiers. C’est une petite structure assez vétuste composée de 2 pièces : une pièce est utilisée comme bureau et salle de repos, l’autre comme salle d’examen et d’accouchement. Le matériel médical est rudimentaire et usagé. La pharmacie tourne de manière correcte mais certains médicaments sont victimes de pénurie. Le bâtiment est détérioré par endroit et de nombreux travaux d’entretien ou de rénovation sont à faire. Le coût d’une consultation permet en effet de couvrir le rachat des médicaments mais ne permet pas le rachat de matériel médical ou l’entretien des bâtiments. Au niveau du financement, l’état ne paie que les salaires du personnel soignant et un peu de matériel de bureau. Le gouverneur de la province fournit également une caisse de médicaments d’urgence pour les villageois n’ayant pas les moyens de payer.

 

dsc_5919.jpg

 

Le dispensaire est le premier relai « santé » pour les habitants de la commune de Houa Nam Bak mais également pour d’autres villages éloignés. Les principales pathologies rencontrées sont les grippes et les diarrhées, dont beaucoup touchent les enfants. Ces régions montagneuses sont marquées par un fort contraste entre les températures nocturnes et diurnes et les maladies respiratoires sont fréquentes. Outre le soin des différentes pathologies, le personnel du dispensaire est impliqué dans des actes de petites chirurgies, dans des campagnes de vaccination, dans les suivis de grossesses et l’éducation à la santé. Les habitants de ces villages souffrent également de paludisme, moins fréquent qu’au Sud du pays, mais néanmoins existant.

 

Au niveau local, aucun des 3 villages ne possède d’équipe de santé de proximité (ESP). Les équipes de santé de proximité sont de petites équipes de villageois formés à des tâches spécifiques liées à la santé (Prévention, soins, suivi de grossesses,…). Une mutualité est opérante dans la région mais seul un faible pourcentage des villageois y adhère.

 

Agriculture et élevage

Les habitants vivent majoritairement d’une agriculture de subsistance (culture du riz sur brulis ou en rizière à paliers,…) et de la vente de produits de la forêt (pousses de bambous, champignons sauvages,…) vers la ville d’Oudomxay.

Certains villagois pratiquent la pisciculture dans un large étang à proximité de l'école. Le petit élévage (poulet, cochons, chèvres) est courant dans le village. Enfin, la culture du café est pratiquée par quelques familles de villageois.

 

Infrastructures

Le village ne possède pas l'électricité mais certains habitants possèdent un petit générateur électrique placé sur la rivière Nam Bak.

Les 3 villages possèdent un réseau de fontaines alimentées par un captage de montagne, amenant une eau claire, mais non potable dans ces villages. Ce réseau d’eau est cependant devenu insuffisant en raison de la population grandissante de ces villages. La plupart des foyers ne possède pas de latrines.

dsc_5950.jpg